Le baromètre 2019
MRNews-Callson

Covid-19 : Comment se préparer au monde et aux consommateurs « d’après » ? (volet 2)

De jour en jour, l’après Covid-19 se confirme pour les entreprises et leurs équipes marketing comme étant une formidable énigme. Ou, au choix, comme un sacré casse-tête ! L’humilité est de rigueur tellement il est difficile de prévoir de quoi demain sera fait, et d’anticiper les comportements des consommateurs (et plus largement des individus) dans les semaines, les mois et les années à venir.

Mais l’inaction ou l’indécision ne sont guère envisageables, et la réflexion s’impose pour optimiser la pertinence des choix à entreprendre. Quelles sont donc les hypothèses les plus vraisemblables sur lesquelles travailler ? Quels sont les réflexes, les outils ou les démarches les plus judicieuses à adopter. Et, à contrario, quels sont les pièges à éviter ?

Nous vous proposons de découvrir à ce sujet une nouvelle série de points de vue, avec les interviews de Michael Bendavid (Strategic Research), Isabelle Fabry (ActFuture), Lambert Lagrevol (Enov) et Nicolas Fieulaine.



Michael Bendavid

Directeur Général
de Strategic Research
« La guerre, c’est 90% d’information ! »

« La guerre, c’est 90% d’information ! »

Lorsque les représentations et les comportements sont chahutés aussi violemment qu’ils le sont aujourd’hui, n’est-ce pas prendre un risque énorme pour les entreprises que de ne pas envisager un aggiornamento de leurs connaissances les plus fondamentales sur leurs marchés et leurs clients ? C’est la conviction que développe ici Michael Bendavid (Strategic Research), en soulignant les biais à éviter, et en évoquant par ailleurs l’apport crucial des démarches prospectives dans le contexte du monde « post Covid-19 ».

Isabelle Fabry

Fondatrice d'ActFuture
« Cette crise interroge notre aptitude au changement »

« Cette crise interroge notre aptitude au changement »

Et si l’aptitude au changement était LA clé, la variable la plus à même de faire la différence entre les entreprises gagnantes et les perdantes du monde « post Covid-19 », mais aussi la plus essentielle pour les professionnels de la connaissance clients, tant coté annonceurs que pour les agences et instituts ? C’est une des convictions que nous livre Isabelle Fabry (fondatrice d’ActFuture et co-représentante Esomar France), à laquelle s’ajoute l’importance cardinale de la notion de responsabilité.

Lambert Lagrevol
et Nicolas Fieulaine

DG d'Enov
et Chercheur-Enseignant
en Psychologie Sociale
« Bonjour la dissonance cognitive ! »

« Bonjour la dissonance cognitive ! »

Comment agir dans l’urgence, quand les individus et consommateurs font aussi souvent le grand écart entre leurs aspirations et leurs comportements de tous les jours ? C’est un sacré challenge auquel sont confrontées les entreprises et les institutions aujourd’hui, nous disent Lambert Lagrevol (Enov) et Nicolas Fieulaine, le risque étant celui de l’incompréhension, et donc de l’inefficacité. Ils nous font partager leurs convictions sur l’intérêt de nouvelles approches, hybridant la technicité des études avec les apports de la Psychologie Sociale.

Pour consulter nos précédents dossiers :
- Qu'est-ce qu'une marque efficace en 2011 ?
- Que penser des études marketing online ?
- Ce que les décideurs attendent des études marketing
- Mais comment naissent les "vraies" innovations ?
- Satisfaction Client : des études pour quoi faire ?
- Ce que les annonceurs attendent des instituts d'études
- Comment écoutera-t-on le consommateur dans dix ans ?
- Et si les études marketing étaient une arme anti-crise ?
- Les sciences peuvent elles encore faire progresser le marketing ?
- Ces "petites" études marketing si éclairantes
- Consommateurs : une impossible fidélité ?
- Comment réussir ses segmentations de marché ?
- Baromètre 2012 des études de marché
- Comment réussir son marketing auprès des enfants ?