Le baromètre 2017
Etudes et Intelligence Marketing

Big Data : tarte à la crème ou révolution pour les études marketing ? (volet 2)

Le sujet est incontournable et manifestement, il suscite un intérêt important de votre part au vu de l’accueil que vous avez réservé au premier volet que nous lui avons consacré.

Nous vous proposons donc de découvrir les points de vue de trois acteurs ayant déjà au moins un pied engagé dans le Big Data, autour des grandes questions que soulève ce thème : Quelle est la réalité de l’enjeu du Big Data pour les études marketing ? Comment peut-il faire évoluer les études marketing ? Est-ce une menace ? Une opportunité ? Quelles seront les implications pour les parties prenantes, sociétés d’études ou annonceurs ?

Voici donc les réponses apportées à ces questions par Thierry Vallaud (Socio Logiciels – NP6), Diouldé Chartier-Beffa (D’Cap Research) et Christophe Ralle (Ysthad) dans le cadre du volet 2 de ce dossier spécial « big data », ainsi que le point de vue de la rédaction.



Diouldé Chartier-Beffa

Associée fondatrice
de D'Cap Research
Big data : une « big » opportunité ?

Big data : une « big » opportunité ?

Là où certains voient dans le Big Data un risque majeur pour les études marketing, Diouldé Chartier-Beffa (D’Cap Research) y verrait plutôt de belles opportunités.  Celle d’écouter le consommateur avec une fraicheur inédite (pour innover mieux et plus vite), mais aussi celle de redonner toute son importance à des enjeux parfois sous-évalués : celui de la scientificité des études marketing, et de l’intérêt des décideurs à se poser les meilleures questions possibles…

Thierry Vallaud

Responsable Data Mining
et Modélisation
SOCIO Logiciels
L’impératif de la lucidité

L’impératif de la lucidité

Le big data est-il un concept si nouveau que cela ? Dans quelles tendances de fond son usage à des fins d’études marketing s’inscrit-il ? Qu’est-ce que cela signifie pour les instituts et pour les annonceurs ? Quelle est la part du fantasme, des stratégies commerciales et des réalités ? Thierry Vallaud (SOCIO Logiciels – NP6), nous livre sa vision des choses avec une franche invitation à la lucidité, et sans langue de bois aucune !  

Christophe Ralle

Directeur-fondateur
Ysthad
"Intelligent" data !

"Intelligent" data !

Qu’elle soit « big » ou « Small », le grand enjeu autour de la data est plus que jamais celui du sens que l’on en extrait. C’est en substance la posture de Christophe Ralle (Ysthad), pour qui la communauté des études marketing a toute légitimité à s’approprier le champ du big data dès lors qu’elle s’appuie sur sa prédisposition naturelle à la curiosité et à la compréhension. Mais l’urgence à passer à l’acte n’en est pas moins là !

Muter pour survivre...

Révolution ? Tarte à la crème ? On le voit bien ici, quelques divergences significatives mais aussi des points de recoupement évidents ressortent des différents points de vue que nous avons recueillis dans le cadre des deux volets consacrés à ce dossier spécial « big data ». Mais s’il y a néanmoins un message ou un enseignement de fond qui se dégage à destination des équipes marketing et études des entreprises, c’est bien que l’inertie serait la pire des options !

Il nous semble au fond que le mot le plus juste pour désigner les conséquences du big data sur les études marketing serait celui de « mutation ». Une mutation que le big data ne provoque pas en tant que tel, parce que celle-ci est au fond déjà là, mais qu’il révèle avec plus de force et de netteté. Une mutation qui est aussi bien porteuse de menaces que d’opportunités pour cette fonction selon la façon dont elle jouera le jeu.

Pour consulter nos précédents dossiers :
- Qu'est-ce qu'une marque efficace en 2011 ?
- Que penser des études marketing online ?
- Ce que les décideurs attendent des études marketing
- Mais comment naissent les "vraies" innovations ?
- Satisfaction Client : des études pour quoi faire ?
- Ce que les annonceurs attendent des instituts d'études
- Comment écoutera-t-on le consommateur dans dix ans ?
- Et si les études marketing étaient une arme anti-crise ?
- Les sciences peuvent elles encore faire progresser le marketing ?
- Ces "petites" études marketing si éclairantes
- Consommateurs : une impossible fidélité ?
- Comment réussir ses segmentations de marché ?
- Baromètre 2012 des études de marché
- Comment réussir son marketing auprès des enfants ?