Le baromètre 2017
Etudes et Intelligence Marketing

Co-création : pourquoi ? Comment ? (volet 1)

La co-création a manifestement le vent en poupe auprès des équipes marketing des entreprises. L’enthousiasme n’est même parfois pas loin vis à vis d’une approche qui semble redéfinir profondément la façon d’articuler la connaissance et l’action.

Mais les écueils ne manquent pourtant pas, tant du point de vue de la viabilité des pistes obtenues que des conditions de mises en oeuvre (coûts, délais,…).

Pourquoi un tel intérêt pour la co-création ? Quelles sont donc les conditions clés de réussite à mettre en œuvre ? Et comment éviter les pièges ?

Nous vous proposons de découvrir une première série de réponses à ces questions avec les points de vue de Geneviève Reynaud (BVA), Xavier Charpentier (FreeThinking) et Lambert Lagrevol (Enov Research)



Xavier Charpentier

Directeur associé et
co-fondateur de FreeThinking
Une question de confiance avant tout !

Une question de confiance avant tout !

Inventivité. Clarté. Et esprit de partenariat. Telles sont pour Xavier Charpentier et FreeThinking - un des pionniers et un « pure player » des approches collaboratives – les trois conditions clés de la réussite des projets de co-création, ceux-ci pouvant s’appliquer à un immense spectre d’enjeux, de l’innovation à la marque et même pourquoi pas à des chantiers artistiques ! Avec derrière cela un impératif majeur : celui de la confiance…

Lambert Lagrevol

Directeur Général Adjoint
d'Enov research
Une séduisante mais exigeante option vers l’excellence

Une séduisante mais exigeante option vers l’excellence

Si la co-création n’est pas la panacée universelle, elle est néanmoins pour les entreprises une des meilleures options possibles pour se rapprocher d’une forme d’excellence dans la prise en compte des consommateurs, et parvenir ainsi à se différencier sur des marchés saturés. Mais encore faut-il pour cela ne pas sous-estimer les risques inhérents à l’exercice, et éviter quelques écueils importants, nous dit Lambert Lagrevol (Enov Research).

Geneviève Reynaud

Directrice BVA Qualitative
Factory
Une révolution mentale

Une révolution mentale

Et si la vague de la co-création était, bien au-delà d’un simple effet de mode, la manifestation d’un changement profond de nos croyances et du mode de fonctionnement de notre société ? Et s’il y avait derrière cela une réelle révolution mentale quant à la façon d’associer connaissance et action, notamment pour les français que nous sommes ! C’est l’hypothèse que nous fait partager ici Geneviève Reynaud (BVA), avec ses convictions clés sur les conditions de réussite de ce type de projets.

Pour consulter nos précédents dossiers :
- Qu'est-ce qu'une marque efficace en 2011 ?
- Que penser des études marketing online ?
- Ce que les décideurs attendent des études marketing
- Mais comment naissent les "vraies" innovations ?
- Satisfaction Client : des études pour quoi faire ?
- Ce que les annonceurs attendent des instituts d'études
- Comment écoutera-t-on le consommateur dans dix ans ?
- Et si les études marketing étaient une arme anti-crise ?
- Les sciences peuvent elles encore faire progresser le marketing ?
- Ces "petites" études marketing si éclairantes
- Consommateurs : une impossible fidélité ?
- Comment réussir ses segmentations de marché ?
- Baromètre 2012 des études de marché
- Comment réussir son marketing auprès des enfants ?