Le baromètre 2017
Etudes et Intelligence Marketing

Comment bien définir ses prix (volet 1)

L’importance cardinale de la variable prix dans la politique marketing et la construction des offres relève de l’évidence absolue.

Paradoxalement, cette variable semble au global sous étudiée par les entreprises, avec une bonne part de doute sur la fiabilité des études dans l’esprit des décideurs concernés, et des interrogations persistantes quant aux approches les plus pertinentes.

Nous vous proposons donc de découvrir une première série de points de vue sur ce thème avec les interviews de Quentin Michard (EkiMetrics), Stéphane Marder (Future Thinking France), Michael Bendavid et Ariane Griesbeck (Strategic Research)



Stéphane Marder

Président de
Future Thinking France
Du bon usage – rénové - des techniques les plus éprouvées.

Du bon usage – rénové - des techniques les plus éprouvées.

« Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain », nous dit en substance Stéphane Marder (Future Thinking). Dit autrement, les approches les plus éprouvées pour étudier la question du prix ne sont certainement pas bonnes à jeter en vrac aux oubliettes de la recherche marketing. Mais leur usage doit néanmoins être repensé dans un cadre mental rénové, en s’affranchissant du postulat de l’hyper rationalité des processus d’achat, et en intégrant quelques grands invariants dans les comportements des consommateurs. 

Michael Bendavid et
Ariane Griesbeck

Directeur général et directrice
de Strategic Research
Une technicité rigoureuse au service d’une réflexion stratégique solide

Une technicité rigoureuse au service d’une réflexion stratégique solide

Faut-il délaisser les techniques d’études au motif qu’elles soient déjà relativement anciennes ? Assurément non nous disent Michael Bendavid et Ariane Griesbeck (Strategic Research), aux yeux de qui le trade off en particulier est susceptible d’apporter des éclairages extrêmement intéressants sur les enjeux de pricing, à la double condition, néanmoins, de mettre en œuvre ces outils avec la plus grande rigueur et de ne pas déconnecter leur usage d’une solide réflexion stratégique.

Quentin Michard

Directeur Général
d'EkiMetrics
L’alternative du « data analytics » et des mathématiques financières

L’alternative du « data analytics » et des mathématiques financières

Et si l’application des schémas d’analyse issus des mathématiques financières constituait une option particulièrement pertinente pour éclairer les politiques de prix des entreprises, en particulier dans le contexte de la nouvelle donne de l’accès à la data ? C’est la voie que nous propose d’explorer Quentin Michard (EkiMetrics) en mettant en exergue la puissance et la souplesse de ces approches, en complément voire en alternative aux démarches reposant sur l’interrogation des consommateurs.

Pour consulter nos précédents dossiers :
- Qu'est-ce qu'une marque efficace en 2011 ?
- Que penser des études marketing online ?
- Ce que les décideurs attendent des études marketing
- Mais comment naissent les "vraies" innovations ?
- Satisfaction Client : des études pour quoi faire ?
- Ce que les annonceurs attendent des instituts d'études
- Comment écoutera-t-on le consommateur dans dix ans ?
- Et si les études marketing étaient une arme anti-crise ?
- Les sciences peuvent elles encore faire progresser le marketing ?
- Ces "petites" études marketing si éclairantes
- Consommateurs : une impossible fidélité ?
- Comment réussir ses segmentations de marché ?
- Baromètre 2012 des études de marché
- Comment réussir son marketing auprès des enfants ?