Le baromètre 2016
Etudes et Intelligence Marketing

Comment bien définir ses prix (volet 2)

En théorie, l’exercice consistant à bien caler les prix de ses produits ou de ses services est simple. Mais en réalité, il est un vrai casse-tête pour les équipes concernées au sein des entreprises. Et aussi une vraie source potentielle de conflits, ce qui encourage à cadenasser le dossier une fois qu’un relatif consensus s’est dégagé…

Quel est donc le bon cadre de réflexion ? Quelles sont les meilleures démarches à suivre ? Quels outils faut-il utiliser et surtout comment ?

Suite à notre 1er volet, nous vous proposons de découvrir une nouvelle série de points de vue sur ces questions avec les interviews d’Hervé Le Fur (Harris Interactive), Pierre Doignies (Audirep), et Philippe Bourrat (Ducker Europe).



Pierre Doignies

Directeur Etudes
Audirep
La nécessaire variation de focales

La nécessaire variation de focales

Et si l’efficacité de la recherche sur les prix se jouait pour beaucoup en amont des études quantitatives, dans la bonne appréhension de la psychologie des consommateurs et donc via les protocoles qualitatifs que cela requiert ? Et si, à côté de la question du bon ajustement des prix, il y avait des enjeux tout aussi importants, si ce n’est plus, sur la façon de présenter ceux-ci et sur les modèles de pricing ? C’est l’invitation que nous propose ici Pierre Doignies (Audirep), en complément de l’usage des « incontournables » que sont le Trade-Off et le PSM.

Philippe Bourrat

Président Europe
Ducker Worldwide
La délicate question du prix dans le BtoB.

La délicate question du prix dans le BtoB.

La définition des meilleurs prix en environnement business to business doit-elle se faire selon la même démarche et les mêmes outils que dans l’univers de la grande consommation ? Certainement pas, nous répond en substance Philippe Bourrat (Ducker Worldwide), qui met en exergue les nombreux éléments de complexité à prendre en compte dans cet exercice, avec la nécessité de mener une analyse bien structurée des marchés, et de ne pas se limiter à la partie émergée de l’iceberg que constitue cette variable.

Hervé Le Fur

Directeur Solutions
Harris Interactive
De la théorie à la pratique des études de prix

De la théorie à la pratique des études de prix

En théorie, les approches telles que le PSM et l’analyse conjointe (trade off) sont censées offrir des éclairages pertinents pour éclairer les décisions de pricing des entreprises. Mais en réalité, des limites apparaissent et peuvent faire douter de l’intérêt de ce type d’études. Hervé Le Fur (Harris Interactive) nous fait partager ici son point de vue sur les modalités permettant de contourner ces limites, que ce soit dans les modes d’interrogation en tant que tels ou dans la prise en compte des différentes catégories de consommateurs.

Pour consulter nos précédents dossiers :
- Qu'est-ce qu'une marque efficace en 2011 ?
- Que penser des études marketing online ?
- Ce que les décideurs attendent des études marketing
- Mais comment naissent les "vraies" innovations ?
- Satisfaction Client : des études pour quoi faire ?
- Ce que les annonceurs attendent des instituts d'études
- Comment écoutera-t-on le consommateur dans dix ans ?
- Et si les études marketing étaient une arme anti-crise ?
- Les sciences peuvent elles encore faire progresser le marketing ?
- Ces "petites" études marketing si éclairantes
- Consommateurs : une impossible fidélité ?
- Comment réussir ses segmentations de marché ?
- Baromètre 2012 des études de marché
- Comment réussir son marketing auprès des enfants ?