Le baromètre 2016
Etudes et Intelligence Marketing

Comment identifier les meilleures opportunités de croissance (volet 2)

S’il est des obsessions bien partagées par les marketeurs de tous poils, celle de débusquer les meilleures opportunités de croissance en fait naturellement partie…

Mais nulle évidence ne s’impose quand au comment ...

Quelles sont donc les options les plus efficaces pour y parvenir ? Quelles démarches permettent-elles de structurer cette quête ? Quelle est la bonne boite à outils ?

En complément de notre premier volet consacré à ce thème, nous vous proposons de découvrir une nouvelle série de points de vue sur ces questions avec les interviews de Quentin Michard et Britt Christensen (EkiMetrics et L’Oréal), Michael Bendavid (Strategic Research) et Diouldé Chartier-Beffa (Dcap Research)



Quentin Michard
et Britt Christensen

Directeur Général d'EkiMetrics
et directrice 'West Europe
Consumer and Market Insight'
chez L'Oréal
Etre là au bon endroit, au bon moment et avec le bon discours

Etre là au bon endroit, au bon moment et avec le bon discours

Et si, en parallèle du travail sur l’innovation, il y avait un puissant intérêt à se donner une vision aussi unifiée, précise et réactive que possible des dynamiques de marchés (à fortiori lorsqu’ils sont internationaux et complexes) et de la performance des acteurs, histoire de se donner les meilleures chances d’être là au bon endroit, au bon moment, et avec les bons ingrédients. C’est l’option que nous présentent ici Britt Christensen (L’Oréal) et Quentin Michard (EkiMetrics), à l’issue de deux ans de travail en commun sur ces enjeux.

Diouldé Chartier Beffa

Associée fondatrice de
D'Cap Research
Une appréhension organisée des besoins non résolus

Une appréhension organisée des besoins non résolus

Et si l’on partait de l’évidence que les opportunités de croissance se présentent d’abord là où des besoins restent irrésolus ? Et si le web constituait un formidable réservoir d’expressions de ces besoins conscients ou latents, et donc un gisement extraordinaire d’opportunités pour qui voudrait bien se donner un peu de méthode dans l’exploitation de ces matériaux ? C’est la voie que nous propose d’explorer ici Diouldé Chartier-Beffa (DCap Research), en nous invitant à remettre en cause la façon de travailler la notion d’insights.

Michael Bendavid

Directeur Général
Strategic Research
La bonne combinaison de l'ambition et de la méthode

La bonne combinaison de l'ambition et de la méthode

Si le terme d’innovation de rupture est dans toutes les bouches, les pratiques dominantes des entreprises consistent à l’évidence à se focaliser sur les marchés existants. Comment donc se donner des chances de succès raisonnables pour ouvrir le champ des possibles ? La réponse tient sans doute en grande partie à des considérations de méthode nous dit en substance Michael Bendavid (Strategic Research), qui nous fait partager sa vision sur les conditions de réussite des segmentations et la puissance de la démarche Blue Ocean. 

Pour consulter nos précédents dossiers :
- Qu'est-ce qu'une marque efficace en 2011 ?
- Que penser des études marketing online ?
- Ce que les décideurs attendent des études marketing
- Mais comment naissent les "vraies" innovations ?
- Satisfaction Client : des études pour quoi faire ?
- Ce que les annonceurs attendent des instituts d'études
- Comment écoutera-t-on le consommateur dans dix ans ?
- Et si les études marketing étaient une arme anti-crise ?
- Les sciences peuvent elles encore faire progresser le marketing ?
- Ces "petites" études marketing si éclairantes
- Consommateurs : une impossible fidélité ?
- Comment réussir ses segmentations de marché ?
- Baromètre 2012 des études de marché
- Comment réussir son marketing auprès des enfants ?