Le baromètre 2017
Etudes et Intelligence Marketing

Design Thinking, mode d'emploi

Evoqué avec enthousiasme par certains au motif de son efficacité pour générer de réelles innovations, déjà mort pour d’autres, le DesignThinking suscite une curiosité grandissante, avec cependant des représentations parfois un peu floues…

Mais qu’est-ce que le design thinking, en soi et appliqué au domaine du marketing et des études ? Concrètement, comment le met-on en oeuvre ? Pour quels avantages ? Pour quelles applications ? Et quels sont les grands pièges à éviter ?

Nous vous proposons de découvrir une première série de trois points de vue d’experts sur ce thème avec les interviews d’Isabelle Canivet (June Marketing), Laurence Bertéa-Granet (Harris Interactive), Lambert Lagrevol et Elodie-Anne Gandelin (Enov)



Lambert Lagrevol
et Elodie-Anne Gandelin

Directeur Général Adjoint
et Directrice de clientèle Quali
d'Enov
Un processus cadré… qui nécessite de sortir du cadre !

Un processus cadré… qui nécessite de sortir du cadre !

On n’a rien sans rien ! En l’occurrence, la démarche du Design Thinking est exigeante de par le principe d’itération que sous-tend celle-ci ; elle suppose en outre une certaine capacité des parties prenantes à ne pas s’arcbouter sur une route parfaitement pré-établie, ainsi qu’une bonne dose d’humilité ! Mais c’est bien le juste prix à payer en contrepartie de la formidable efficacité qu’elle est susceptible d’apporter dans la recherche des innovations nous disent en substance Lambert Lagrevol et Elodie-Anne Gandelin (Enov).

Laurence Bertéa-Granet

Deputy Director Qualitative
Research Department
Harris Interactive
De bonnes raisons d’être dans l’air du temps !

De bonnes raisons d’être dans l’air du temps !

Pour Laurence Bertéa-Granet (Harris Interactive), si le Design Thinking a le vent en poupe, c’est pour de solides raisons. C’est bien parce que cette démarche — sans être la panacée universelle — est particulièrement susceptible de répondre aux exigences les plus fortes des entreprises d’aujourd’hui. Le besoin d’agilité bien sûr, avec la rapidité et l’efficacité qui vont avec. Mais aussi le souci de combiner la connaissance et l’action d’un seul tenant, avec tout ce que cela implique pour l’univers des études marketing.

Isabelle Canivet

Directrice de New Moon
(June Marketing)
Innover oui ! Mais en gardant les pieds sur terre

Innover oui ! Mais en gardant les pieds sur terre

Vu de loin, le Design Thinking est un processus d’innovation comme un autre. Vu d’un peu plus près et avec le regard expérimenté d’Isabelle Canivet (directrice de New Moon, agence en accompagnement de l’innovation), la démarche se distingue néanmoins par des partis-pris affirmés : s’intéresser à l’expérience d’usage dans une perspective à 360 degrés, solliciter les utilisateurs au bon moment et en ayant intégré les contraintes de l’entreprise… Il s’agit bien de créer et d’innover simplement et aussi sûrement que possible, en gardant les pieds sur terre !

Pour consulter nos précédents dossiers :
- Qu'est-ce qu'une marque efficace en 2011 ?
- Que penser des études marketing online ?
- Ce que les décideurs attendent des études marketing
- Mais comment naissent les "vraies" innovations ?
- Satisfaction Client : des études pour quoi faire ?
- Ce que les annonceurs attendent des instituts d'études
- Comment écoutera-t-on le consommateur dans dix ans ?
- Et si les études marketing étaient une arme anti-crise ?
- Les sciences peuvent elles encore faire progresser le marketing ?
- Ces "petites" études marketing si éclairantes
- Consommateurs : une impossible fidélité ?
- Comment réussir ses segmentations de marché ?
- Baromètre 2012 des études de marché
- Comment réussir son marketing auprès des enfants ?