Le baromètre 2016
Etudes et Intelligence Marketing

Mais où va le Quali ? (volet 1)

Les études qualitatives... Voilà un bien vaste univers de techniques et de compétences, au sujet duquel on entend tout et son contraire quant à sa capacité à évoluer dans le contexte d'un environnement technologique mais aussi d'une société en pleine transformation.

- Quelles ont donc été les évolutions les plus déterminantes des études qualitatives sur ces dix dernières années ?

- Et quelles sont les plus vraisemblables pour les dix prochaines ? Quels sont les risques ? Quelles sont les opportunités ? Et qu’en est-il des perspectives du quali dit « à la française » ?

Nous vous proposons de découvrir une première série de trois points de vue d’experts sur ce thème avec les interviews d’Inès Bizot (June Marketing / MSM), Valérie-Anne Paglia (Ipsos) et Elisabeth Martine-Cosnefroy (Adequation Market Research)



Valérie-Anne Paglia

Directrice Générale Ipsos UU
Il faut réenchanter l’expérience quali !

Il faut réenchanter l’expérience quali !

Et s’il était impératif de réenchanter l’expérience Quali des équipes études des entreprises ? A l’heure où les focus groups sont de plus en plus challengés (y compris par la Harvard Business Review !), c’est une des grandes convictions que partage ici Valérie-Anne Paglia (Ipsos UU*, Division Qualitative). En mettant en avant les formidables potentialités qu’offre le digital et la créativité. Et en prônant au passage la bonne complémentarité entre les fondamentaux de l’analyse qualitative et les outils d’aujourd’hui.

Elisabeth Martine-Cosnefroy

Présidente et fondatrice
d'Adéquation MR
Etre au coeur de la création de valeur

Etre au coeur de la création de valeur

Aux yeux d’Elisabeth Martine-Cosnefroy (Adéquation MR), le quali doit répondre à une double exigence pour être au coeur de la création de valeur. Celle de faire valoir les avantages associés à ses fondements scientifiques et à cette démarche de « petite souris ». Mais aussi de savoir se transformer pour accompagner les évolutions d’aujourd’hui : en donnant du sens à ces montagnes de données qui n’en finiront pas de grandir, et en aidant les entreprises à optimiser la connaissance de leurs clients dans la plus grande autonomie possible.

Inès Bizot

PDG de June Marketing
Une mutation paradoxale

Une mutation paradoxale

Pour Inès Bizot (June Marketing), c’est bien dans le sens d’une mutation paradoxale que va le quali. La discipline s’enrichit en intégrant les possibilités offertes par le digital, se transforme avec notamment une mixité de plus en plus forte, inévitable même, avec les études quantitatives et les analyses de données. Mais ces évolutions ne font pourtant que consolider l’essence même du quali, l’écoute et la compréhension en profondeur, plus que jamais nécessaires dans la vie des entreprises et des organisations.

Pour consulter nos précédents dossiers :
- Qu'est-ce qu'une marque efficace en 2011 ?
- Que penser des études marketing online ?
- Ce que les décideurs attendent des études marketing
- Mais comment naissent les "vraies" innovations ?
- Satisfaction Client : des études pour quoi faire ?
- Ce que les annonceurs attendent des instituts d'études
- Comment écoutera-t-on le consommateur dans dix ans ?
- Et si les études marketing étaient une arme anti-crise ?
- Les sciences peuvent elles encore faire progresser le marketing ?
- Ces "petites" études marketing si éclairantes
- Consommateurs : une impossible fidélité ?
- Comment réussir ses segmentations de marché ?
- Baromètre 2012 des études de marché
- Comment réussir son marketing auprès des enfants ?