Le baromètre 2017
Etudes et Intelligence Marketing

Millenials : Mythes et réalités… (volet 1)

Si la cible des Millénials fait l’objet d’autant d’attention, c’est d’abord et avant tout parce qu’elle renvoie à un réel enjeu pour les marques : celui de prendre la bonne mesure des ruptures clés portées par cette génération.

Mais, effet de mode aidant, beaucoup de clichés ou de fausses idées circulent la concernant…

Quelles sont donc les composantes les plus solides que doivent intégrer les équipes marketing pour bien appréhender les Millénials ? Quels sont les facteurs clés de succès à mettre en oeuvre auprès de cette cible ? Et quels sont les écueils à éviter ?

Nous vous proposons de découvrir une première série de trois points de vue d’experts des études sur ce thème avec les interviews de Xavier Charpentier (FreeThinking), Emmanuelle Barreyat-Baron (Enov), Jean-Faustin Bétayéné et Jean-Paul Fischer (Harris Interactive et Le Bureau)



Emmanuelle Barreyat

Directrices d'Etudes à Enov
Une impérative ré-invention de la distribution

Une impérative ré-invention de la distribution

La génération des Milénials soulève de multiples enjeux, l’un d’entre eux et non le moindre étant celui auquel doit faire face la distribution. Face au grand péril Amazon - plébiscitée par cette cible -, les points de vente physiques sont-ils condamnés à disparaître, ou du moins à voir leur rôle s’étioler ? Ce n’est pas si sûr, nous dit Emmanuelle Barreyat (Enov), qui nous expose les composantes clés de la ré-invention que les marques se doivent néanmoins de mettre impérativement en oeuvre s’agissant de leurs canaux de distribution physique.

Xavier Charpentier

Directeur associé et
co-fondateur de FreeThinking
Les Millénials ne sont pas des extra-terrestres !

Les Millénials ne sont pas des extra-terrestres !

Les Millénials sont assez systématiquement décrits comme une génération homogène, porteuse d’une rupture radicale des comportements intéressant les marques et les équipes marketing… Et s’il fallait gratter le vernis pour disposer d’une vision moins caricaturale, plus juste ? C’est le point de vue que nous propose Xavier Charpentier (FreeThinking), en insistant sur la nécessité de considérer les sous-segments propres à cette cible et à mieux faire la part des choses entre les transformations et les permanences à prendre en compte.

Jean Faustin Betayéné
et Jean-Paul Fischer

Directeur Département Etudes
Qualitatives et Directeur
associé à Le Bureau
La vraie révolution est celle des Z !

La vraie révolution est celle des Z !

Et si le vrai grand défi pour les marques venait plus spécifiquement des cadets des Millénials que sont les Z ? C’est la conviction que se sont forgés Jean-Faustin Betayéné (Harris Interactive) et Jean-Paul Fischer (Le Bureau) qui ont mis en oeuvre une étude de fond* sur les stratégies des marques les plus performantes auprès de cette cible, la viralité des communications étant clairement le marqueur déterminant. Ils nous en présentent les principaux learnings, en alertant les marketeurs sur les risques d’une vraie coupure générationnelle.

Pour consulter nos précédents dossiers :
- Qu'est-ce qu'une marque efficace en 2011 ?
- Que penser des études marketing online ?
- Ce que les décideurs attendent des études marketing
- Mais comment naissent les "vraies" innovations ?
- Satisfaction Client : des études pour quoi faire ?
- Ce que les annonceurs attendent des instituts d'études
- Comment écoutera-t-on le consommateur dans dix ans ?
- Et si les études marketing étaient une arme anti-crise ?
- Les sciences peuvent elles encore faire progresser le marketing ?
- Ces "petites" études marketing si éclairantes
- Consommateurs : une impossible fidélité ?
- Comment réussir ses segmentations de marché ?
- Baromètre 2012 des études de marché
- Comment réussir son marketing auprès des enfants ?