Le baromètre 2019
MRNews-Callson

Vu, Lu & Entendu

La FNAC et le numérique : une analyse décapante signée Henri de Bodinat

12 mars 2012

"Face au numérique, il n’y a pas de fatalité du succès ou du déclin. Il n’y a qu’une bonne ou une mauvaise stratégie", assène Henri de Bodinat. Et à ses yeux, s'il y a un exemple flagrant de mauvaise stratégie marketing vis-à-vis de la donne numérique, c'est bien celui de la FNAC...

En quelques lignes et avec un "franc-parler" peu habituel dans l'univers du management, le serial entrepreneur (cofondateur de Actuel et de Radio Nova, ex patron de Saatchi & Saatchi, Sony Music, Club Méditerranée, …) et auteur ("Un pavé dans le marketing", "La Stratégie de l'offre",…) recense les erreurs de cette grande enseigne face au numérique et au fameux enjeu du "Click and Mortar" (...)

" Le Nasdaq est revenu à ses plus hauts niveaux, Apple est la première capitalisation boursière mondiale, Facebook vaut 100 milliards de dollars, Zynga, Linkedin et Groupon ont réussi des entrées en bourse fracassantes. Le numérique est le secteur économique qui connaît la plus forte croissance et fait naître le plus de jeunes entreprises. Il rebat les cartes dans tous les secteurs et impacte la plupart des entreprises.

Certaines entreprises ont surfé sur la vague numérique comme Apple, Amazon, Samsung ou Facebook. D’autres ont été affaiblies comme Universal Music ou Sony. Et quelques unes ont été balayées et ont disparues, comme le distributeur de disques HMV, le producteur de films photo Kodak, ou le libraire Borders.

Face au numérique, il n’y a pas de fatalité du succès ou du déclin. Il n’y a qu’une bonne ou une mauvaise stratégie".

la suite : cliquer ici

> REAGIR - PARTAGER