Le baromètre 2019
MRNews-Callson

Vu, Lu & Entendu

Le point 2012 sur la perception et l'usage des programmes de fidélité : vers la fin des cartes plastiques ?

30 avr. 2012

A l'occasion de la Saint-Fidèle (le 24 avril), et pour le premier anniversaire du blog de la journée de la fidélité, Init a réalisé une étude consacrée au thème de la "fidélité digitale", particulièrement riche d'enseignements.

Au coeur de cette étude, une question centrale : dans le contexte de développement des nouvelles technologies, qu'en est-il aujourd'hui des perceptions et usages clés des programmes de fidélisation par les consommateurs ? Les principaux résultats se résument autour de ces 10 points (...)

1) 96% des français déclarent être équipés de cartes de fidélité (avec une moyenne de 5 cartes par personne), et près de la moitié les utilisent.

2) L'oubli est le 1er facteur de non-utilisation des récompenses
, devant les délais trop courts d'utilisation et le manque d'intérêt perçu des avantages proposés

3) 1 client sur 2 ne se sent pas privilégié, et n'estime pas bénéficier d'un statut différenciant en tant qu'adhérent à un programme

4) Le point de bascule : 1 Français sur 2 plébiscite le smartphone. 50% des Français sont en effet prêts à utiliser un mobile type smartphone comme support d'un programme de fidélité.

5) Une notoriété naissante des programmes de fidélisation «dématérialisés», avec un taux proche de 10% (et une notoriété spontanée non négligeable pour des acteurs tels que FidMe et Fidall à côté des Carrefour et Leclerc et autres grandes enseignes.

6) 7 % des Français ont déjà adopté le smartphone comme support d'utilisation de leurs programmes de fidélisation (soit 15% des équipés smartphone)

7) Les 2/3 des français se sentent prêts à utiliser des programmes de fidélisation sur téléphone mobile


8) Le poids des habitudes reste néanmoins encore bien présent. Même si une grande majorité de la population se dit prête à basculer vers la dématérialisation, 50% préfèrent encore le plastique mais 25% sont déjà conquis par le mobile et 25% sont de futurs adopteurs.

9) De nombreuses qualités sont attribuées au smartphone (modernité et innovation), mais le poids des habitudes joue encore à l'avantage des cartes plastiques, avec des bénéfices reconnus de sécurité et de praticité

10) Des programmes de fidélité sur téléphone mobile qui suscitent un mélange de peur et d'attraction.


Nous ne pouvons que vous inviter à aller faire une petite visite sur ce blog fort intéressant, animé par Nathalie Rémi-Beauce, Christophe Bénavent, Christian Barbaray et Thierry Spencer (que nous avions eu l'occasion d'interviewer pour ces deux derniers à l'occasion de notre dernier dossier spécial fidélité). L'ensemble des résultats de cette étude sont accessibles ici.