Le baromètre 2019
MRNews-Callson

Vu, Lu & Entendu

Covid-19 - La planète face à la pandémie : 4 dispositifs d’études internationales

7 mai 2020

Sa dimension planétaire constitue une des données fondamentales de la crise associée au Covid-19. Avec, il y a quelques jours encore, ce chiffre complètement hallucinant : 3,4 milliards de personnes – soit 43 % des individus de la planète – confinées à divers degrés dans près de 80 pays. Comment, dans ce contexte, ne pas être curieux de la comparaison entre les attitudes et les comportements des habitants des différents pays ? C’est précisément pour nourrir cette curiosité que nous vous proposons une sélection de 4 dispositifs internationaux, en complément de cette revue franco-française précédemment mise en ligne.

Kantar : Covid-19 - Perceptions et comportements dans les pays du G7

Quel(e)s sont, entre les habitants des pays du G7, les points communs, mais aussi les différences les plus flagrantes ? C’est ce que permet de découvrir le dispositif très complet mis en oeuvre par Kantar, avec l’interrogation de plus de 7000 personnes, et qui s’intéresse à de nombreux volets. En particulier aux préoccupations des gens — sanitaires ou économiques — avec les impacts pressentis sur leurs revenus à venir, à leur degré de connaissance de l’épidémie et des gestes et mesures à adopter, à leur jugement des actions de leur gouvernement. Mais aussi à leur appréciation sur les évolutions que cela aura à plus longue échéance sur le fonctionnement de la société et la coopération entre pays, que ce soit à l’échelle mondiale ou au niveau européen.

 

Toluna - Harris Interractive : Global Barometer - Consumer Sentiment as a Result of COVID-19

Toluna et Harris Interactive ont également construit un dispositif particulièrement riche en informations, portant sur 18 pays dans le monde. Il couvre de nombreux angles, dont des éléments de perception assez globaux tels que le niveau de préoccupation sur les enjeux liés à la santé et à l’économie, et des éléments de projection sur « l’après Covid-19 ». Mais il apporte également des éclairages attitudinaux et comportementaux plus précis sur ces différents secteurs clés que sont : l’Automobile, l’Hygiène-Soin, la Santé-Beauté, les Voyages, les Finances, le domaine des médias et de l’entertainement, les Services (énergie, télécoms, eau), sans oublier naturellement les FMCG.

Les éléments sont accessibles via ce lien : http://go.toluna-group.com/l/36212/2020-05-01/5qb69l

 

Dynata : Covid-19 Weekly Tracker

Depuis mi-mars, Dynata actualise quant à lui un tracker hebdomadaire portant sur 13 pays, avec 1100 panélistes par marché. Celui-ci permet de suivre, dans le contexte de la crise du Covid-19, les tendances clés sur ces 6 grands domaines :

  • les facteurs économiques – nationaux et à l’étranger
  • les choix de consommation et de vie 
  • la santé et les soins
  • les sources d’information
  • les coutumes et comportements sociaux
  • et enfin la question du « Quand cela finira-t-il ? »

Les éléments sont accessibles ici : https://www.dynata.com/dynata-global-trends-report-special-edition-series-covid-19/april-13/ avec des dashboards interactifs et la possibilité de comparer les résultats des 13 pays au fil vagues.

 

Ipsos : Suivi de l’opinion internationale et Signals

L’institut Ipsos a constitué une banque conséquente d’études et d’analyses sur la pandémie, dont le descriptif est accessible en téléchargement sur cette page : https://www.ipsos.com/fr-fr/dossier-special-coronavirus. Celui-ci inclut notamment, sur la dimension internationale, un tracker hebdomadaire portant sur 14 pays, ainsi qu’un dispositif de suivi des conversations en ligne en temps réel, couvrant 80 langues et plus de 190 pays.

Le slideshare ci-dessous présente une comparaison des opinions entre la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, Italie, l’Autriche, la Suède, et la Nouvelle-Zélande, avec plus de 9000 répondants au total. Un tableau qui met en évidence le niveau de défiance particulièrement important des Français vis-à-vis de leur exécutif, alors même qu’ils sont relativement favorables aux mesures prises. Mais qui pointe également une vision assez sombre quant aux perspectives nationales, chez les Français notamment — à qui l’on peut sans doute attribuer la médaille d’or du pessimisme — mais aussi en Italie, au Royaume-Uni et dans une certaine mesure en Suède.