Le baromètre 2019
MRNews-Callson

Vu, Lu & Entendu

Mais qui sont les clients de Free Mobile ?

20 mars 2012

Nous poursuivons notre petite série entamée sur le phénomène FREE avec un nouvel éclairage issu de l'étude churntracker@mobile, mise en place par la société LE TERRAIN.  

Ce dispositif churntracker@mobile avait montré qu'après 4 semaines d'activité seulement, la pénétration de FREE était passée de 0 à 2,3 %, avec la conquête d'environ 1,5 million de clients. L'impact de l'onde FREE MOBILE avait conduit à considérer que l'ensemble des opérateurs avait vu fondre leur parc clients d'à peu près 1%.

En février 2012, ORANGE a annoncé une réduction de son parc clients de 210 000 clients, SFR une baisse d'environ 200 000 clients et Bouygues Télécom d'environ 134 000 clients, ce qui semble ainsi corroborer les premières mesures réalisées.

Dans ce contexte, le taux de churn était de 5,9 % sur les 3 derniers mois (Octobre à Décembre 2011) et le taux d'intention de churn était de 17%.
 
Au-delà des échanges polémiques entre les acteurs du marché sur la fiabilité ou non de l'offre FREE MOBILE tant sur le plan économique que sur le plan technique, les mesures réalisées par LE TERRAIN entre le 9 février et le 7 mars 2012 (auprès de plus de 4500 personnes)  montre que  4,5 % des équipés mobiles déclarent être maintenant clients de FREE MOBILE. Si l'on extrapole ces données au nombre de clients selon l'ARCEP au 31/12/2011, il y aurait donc près de 2,8 millions d'équipes Free Mobile.
 
Si l'on observe dans le détail les nouveaux clients FREE MOBILE (base 333), ils sont :
 
… plutôt plus masculins que chez les autres opérateurs (64%), que les spécialistes du secteur parviendront peut-être à identifier...


… un peu plus jeunes...

 

Pour FREE Mobile la part de moins de 40 ans est de 58,5% soit 5 à 17 points de plus que pour les autres opérateurs. On observe l'effet inverse sur les plus de 40 ans.
 
… plus présents en Région Parisienne...


Et ils sont dans une très grande majorité des cas déjà équipé pour internet de FREE :


Lorsque l'on s'intéresse plus particulièrement à la population qui a résilié au moins une ligne de téléphonie mobile au cours des 3 derniers mois pour souscrire une ligne FREE MOBILE et équipée d'un accès à Internet à domicile, prêt de 80% étaient déjà FREENAUTES et cela peut atteindre jusqu’à 90% des clients pour un des acteurs historiques.


 
Enfin dans 80% des cas, les nouveaux clients FREE MOBILE déjà clients chez un autre opérateur ont utilisé leur droit à la portabilité du numéro de téléphone.
 
En ce qui concerne les MVNO, l'arrivée de FREE MOBILE ne semble pas avoir affecté globalement ces acteurs du marché puisque la part de marché clients mesurée est identique entre les mois de janvier et de février 2012 à 8,3 % même si l'on peut observer des variations d'une semaine sur l'autre ou d’un opérateur à l’autre.
 
En conclusion, Il semble  actuellement que le développement rapide de FREE MOBILE soit en grande partie issu du capital de clients FREE BOX. La double question se pose donc de savoir quel sera le niveau de contagion aux autres clients, et s'il y aura un deuxième effet FREE MOBILE...

NOTAS

La diffusion de ces résultats doit être obligatoirement accompagnée d'éléments techniques tels que : la méthode d'enquête, les dates de réalisation, la taille de l'échantillon et de la mention : churntraker@mobile.

L'étude est ouverte en souscription ; pour en savoir plus, cliquez ici churntraker@mobile.

> REAGIR - PARTAGER